Fantaisie sur La Bohème (flûte et piano)

21/08/2023

Source d'inspiration depuis un siècle dans tous les domaines artistiques, théâtre, cinéma, comédie musicale…, le roman "La Vie de Bohème" d'Henri Murger a également inspiré deux opéras composés simultanément en Italie et portant le même titre : "La Bohème".

« Qu'il compose, je composerai aussi. Le public jugera. » Le public jugea, accueillant chaleureusement l'ouvrage de Gioccomo Puccini, dirigé pour l'occasion par Arturo Toscanini qui du fait son jeune âge, n'avait pas encore les faveurs du compositeur. Quelques papiers de critiques musicaux furent pourtant plus sévères. L'un d'eux écrivit même : « Bohème, opéra raté, n'ira pas loin ». Davantage encore que le public turinois de ce 1er février 1896, l'histoire jugea. Créée l'année suivante, "La Bohème" de Ruggero Leoncavallo sera sacrifiée, à l'instar de l'amitié entre les deux hommes, sur l'autel d'une féroce compétition.

Fin connaisseur du répertoire lyrique, Jean-Christophe Maltot signe avec la Fantaisie sur La Bohème, sa cinquième fantaisie consacrée au compositeur italien, mettant sa plume au service de l'expressivité et de la virtuosité des flûtistes. Loin d'emmener l'auditeur dans son univers personnel, tels Liszt ou Chopin dans leurs fantaisies pour piano ou même Paul Taffanel dans sa fantaisie sur le Freischütz, tous trois apposant leurs esthétiques en filigrane de l'opéra initial, Jean-Christophe Maltot use des motifs et thématiques puccinniennes jusqu'à atteindre une discrétion emprunte d'humilité. Il semble ainsi nous dire : si Puccini avait lui-même écrit une fantaisie sur son opéra, peut-être ressemblerait-elle un peu à celle-ci…

Dès lors, profitant de cette fidélité touchante envers l'opéra, l'interprète se trouvera immergé dans l'atmosphère du Paris des années 1830 - « Je ne connais personne qui ait décrit le Paris de cette époque aussi bien que Puccini dans La Bohème » avait dit Debussy - et pourra retrouver les airs poignants de "La Bohème", en revêtissant tour à tour les rôles de Mimi et Rodolfo, tantôt enflammés comme dans le duo d'amour du 1er acte, tantôt désespérés (air de Mimi de l'acte de III) ou d'une Musetta espiègle et éminemment sensuelle.

Paris, le 1er septembre 2023

Laëtitia Brault

Arrangement : Jean-Christophe Maltot

Durée : 10'